Renata Piotrowska-Auffret

Au travail

12 juin

› 16 juin 2023

Anna Blaszczyk

Uteri Migrantes

Le nouveau spectacle de Renata Piotrowska-Auffret est le cinquième spectacle de la série PRIVATE PIECES, qui oscille entre privé et public et concerne la nature politique du corps féminin. Cette fois, avec humour, distance et attention, l'utérus est le contexte, la matière, le thème et l'héroïne. Le désir personnel de la chorégraphe est de voir cet organe et le corps féminin à travers le prisme du vieillissement. Que faut-il pour que la rencontre entre la femme et son utérus vieillissant ait lieu ?

"Uteri Migrantes" signifie "utérus errantes" en latin. Depuis des siècles, l'utérus est au centre des observations, des théories et des fantasmes sur les comportements féminins non normatifs. Le concept principal qui a traversé les âges est devenu la vision de l'utérus comme un animal vivant qui cause diverses maladies chez les femmes. Plus les femmes étaient âgées, plus elles avaient de problèmes et de maux inexpliqués. Tous les concepts qui ont surgi concernaient le contrôle des femmes et de leur mode de vie et d'expression de soi. Quelle façon de s'affranchir des stigmates historiques et modernes des utérus et des corps féminins résonne le plus en nous ? Comment pouvons-nous détourner l'histoire et immigrer dans une autre réalité où nous utilisons le temps qui nous reste comme nous le voulons ?

Renata Piotrowska-Auffret

Renata Piotrowska-Auffret est chorégraphe et artiste ; dans ses œuvres, elle utilise des outils de
danse expérimentale, arts performatifs, dramaturgie et théâtre. Elle contemple le monde contemporain en s'inspirant de expériences intimes, réelles et fictives, ancrées dans un contexte social donné. Elle s'intéresse à la perversité des rapports entre corps politique historique et contemporain, entre public et privé, ainsi qu'entre le texte et le mouvement. Elle a été une artiste prioritaire dans le cadre d'Aerowaves Twenty17 et d'Aerowaves Twenty19. Elle a reçu des bourses de l'Institut Adam Mickiewicz, de la Fondation Art Stations et du ministère de Culture et patrimoine national en Pologne, programme « Młoda Polska » (2010) et « Stypendium Ministère » (2013).

Elle a créé : Now (2007), Dancing with the Enemy (2007), la série UNKNOWN (2008-2010),break ART OF THE WAR (2010), UNKNOWN.SEANCE (2011), videodance Inside (2011), The Travaux forestiers en cours (2013), Mort. Exercices et variations (2014), Commun (2015-2016), L'or pur s'échappe de moi (2017), Flatland of limp muscles (2019), Danse Macabre (2020), As long as we dance (2021), Where the senses are hidden? (2022).

Depuis 2014, elle a commencé une série de pièces privées – des performances mettant en jeu le corps féminin politique, oscillant entre privé et public. Comme elle décrit ses œuvres : « Je suis une artiste féminine, je suis une femme, je suis une mère – alors la polarisation du corps me touche directement. J'ai toujours un sentiment personnel et autobiographique urgence de faire les travaux. » En travaillant avec des thèmes politiquement engagés, le secteur privé pièces ont déjà été créées.

Elle est membre de Météores_plateforme chorégraphique depuis 2023.

www.renatapiotrowska.com