Julie Nioche

Au travail

16 nov.

› 24 nov.

S. Gressin

PODERE #1

En 1978, Steve Paxton et Lisa Nelson créent la pièce PA RT sur la musique de Robert Aschley Private parts, quarante ans plus tard, j’ai choisi d’apprendre sur vidéo un extrait de la danse de Lisa pour la faire découvrir aux spectatrices.teurs des Jeux chorégraphiques, pièce cosignée par Laurent Pichaud et Rémy Héritier ou j'ai été invitée.
Depuis 2018, je sais que cette danse de Lisa Nelson a quelque chose à me transmettre, me pousse à mener l’enquête et comprendre comment cette pièce nous regarde aujourd’hui d’un point de vue artistique, politique, sociétal, et personnel bien sûr.
Qu’est-ce que cette pièce nous adresse aujourd’hui et qu’en faisons-nous ?

J’ai envie de parler ici des fantômes qui habitent les gestes. Comment en apprenant la danse de quelqu’un je peux aussi recevoir les fantômes que ces gestes ont fabriqués ?

Ce sera PODERE #1

C'est le tout début de PODERE, un projet que je vais développer ces prochaines années, une manifestation sur le pouvoir du dedans, pouvoir dont parle Starhawk dans « Rêver l’obscur - Femmes, magie et politique » (Editions Cambourakis – 2015).
PODERE sera un rassemblement de femmes qui tisseront des danses avec les spectateurs-trices sous la forme d’un rituel, d’une performance, d’un concert ou un spectacle immersif.

PODERE vient du latin populaire et signifie ÊTRE CAPABLE.

Julie Nioche